Famille franciscaine de l'Est Francilien

> Figures Franciscaines




>
Joséphine Bakhita, 1869-1947 (8 février)


1er épisode : Le temps de l'esclavage
2ème épisode : La libération
3ème épisode : La religieuse
4ème épisode : Béatifiée et canonisée
5ème épisode : Esclave comme sainte Joséphine Bakhita : Sainte Bathilde 635-680

Les 5 épisodes à venir concernent Joséphine Bakhita, proclamée sainte en l'an 2000. Ancienne esclave soudanaise et martyre, convertie au Christ dans un couvent italien de Filles de la Charité, "la Petite Mère Noire" est un modèle de charité, de pardon et d'abandon total à la volonté du Père. Elle n'était pas franciscaine mais a mené une vie exemplaire que saint François comme sainte Claire n'aurait pas reniée.


                   Dans sa nouvelle famille, Bakhita s'occupe d'une petite fille, avec qui elle est confiée à l'institut des catéchumènes de Venise, tenu par une congrégation de Filles de la Charité. Elle y fait la découverte du Christ, qu'elle sent présent en elle depuis son enfance. "Voyant le soleil, la lune et les étoiles, je me disais en moi-même: "Qui est donc le Maître de ces belles choses?" Et j'éprouvais une grande envie de Le voir, de Le connaître et de Lui rendre mes hommages". Lorsque Madame Michieli s'avise de vouloir reprendre sa servante pour un nouveau séjour en Afrique, Joséphine manifeste son désir de rester chez les religieuses. Un procès retentissant a lieu à Venise et s'achève en 1889 par sa libération (l'esclavage n'existe plus en Italie a cette époque). La "Madre Morette" ("Petite Mère Noire") comme on la surnomme, peut commencer à servir son vrai maître.

Le 9 janvier 1890, elle est baptisée par le cardinal-archevêque de Venise, Monseigneur Domenico Agostini, et reçoit la Confirmation. Elle aimait à baiser les fonts baptismaux en disant : « Ici, je suis devenue fille de Dieu ».


Chantal AUVRAY

*Retrouvez les anciens Episodes dans la rubrique
> Archives

AccueilArchives Contact
Site réalisé par Mirage