Famille franciscaine de l'Est Francilien

> Figures Franciscaines




>
Maximilien Kolbe (7 janvier 1894 à Zdunska-14 août 1941 à Auschwitz)

1. La jeunesse et la rencontre de la Vierge Marie : les 2 couronnes
2. Le religieux et misionnaire, l'apôtre de Marie
3. La cité mariale : Pologne et Japon
4. Le don de sa vie

                   Raymond Kolbe, le futur saint Maximilien, est né le 7 janvier 1894 de modestes tisserands polonais. Il est violent, indépendant, entreprenant et têtu. D'un naturel vif et primesautier, il éprouve souvent la patience de sa mère qui s'écrie un jour : « Mon pauvre enfant, que deviendras-tu? »

La réprimande provoque chez lui une véritable conversion. Il disparaît souvent derrière l'armoire où se trouve un petit autel de Notre-Dame de Czestochowa. Là, il prie et pleure. « Voyons, Raymond, lui demande sa mère, pourquoi pleures-tu ? » - Lorsque vous m'avez dit : « Raymond, que deviendras-tu? » j'ai eu beaucoup de peine et je suis allé demander à la Sainte Vierge ce que je deviendrai... La Sainte Vierge m'est apparue, en tenant deux couronnes, l'une blanche et l'autre rouge. Elle m'a regardé avec amour et m'a demandé laquelle je choisissais ; la blanche signifie que je serai toujours pur et la rouge que je mourrai martyr. J'ai répondu : « Je choisis les deux ! »

Depuis cette rencontre il conserve un amour indéfectible pour la Sainte Vierge. Il embrasse la vie religieuse. Le 4 septembre 1910, il revêt l'habit franciscain, et prend pour nom « frère Maximilien Marie ».


Chantal AUVRAY

*Retrouvez les anciens Episodes dans la rubrique
> Archives

AccueilArchives Contact
Site réalisé par Mirage