Famille franciscaine de l'Est Francilien

> Parcours biblique


Frère Joseph ofm

 



Regardons maintenant le discours de Milet (20, 17-38), discours unique en son genre. Il se présente comme un testament pastoral et il est adressé aux responsables de l’église d’Éphèse. Il se développe en plusieurs spirales qui se recoupent à 3 niveaux.


> Le séjour de Paul à Jérusalem
(21, 17-23.35)

On peut dire, qu’ici encore, Paul va être conduit à reproduire quelque chose de la vie de Jésus, ce qui est essentiel au ‘témoignage’.
Dans les versets 27-40, nous voyons les juifs mettre la main sur Paul et l’arrêter avant de le livrer aux Romains. C’est exactement ce qui s’est passé avec Jésus.
Nous retrouvons ici la mention du Temple, dont il n’avait plus été question depuis le martyr d’Etienne (Ac. 7, 46-49). L’arrestation de Paul a lieu là où, avant d’être battus, les Apôtres avaient été arrêtés (Ac. 5, 25-26), là aussi où les juifs avaient cherché à mettre la main sur Jésus (Lc. 20, 1.19). Comme Jésus, d’après Mt. et Mc, et comme Étienne, Paul est calomnié à propos de son attitude envers le Temple (Mt. 26, 61 // Mc. 14, 57-59 ; Mt. 27, 39-40 et Mc. 15, 29-30 ; Ac. 6, 13-14).
Paul passe aux mains des Romains, qui, comme dans le cas de Jésus, cherchent à le protéger de la haine des juifs (Ac. 21, 31-32 ; 22, 24).
Comme Jésus et comme les apôtres (Ac. 4, 5 ; 5, 27), Paul comparaît devant le sanhédrin.
Nous avons, enfin, la montée de Paul vers Rome.
Mais il faut remarquer, avant cette mise en route, l’intervention du Christ (Ac. 23, 11). C’est sur l’initiative de Jésus lui-même que Paul effectuera ce voyage. Noter le ‘il faut’ que nous avons déjà vu : il s’agit d’aller y ‘témoigner’.

A partir de maintenant et jusqu’à la fin, le récit des Actes sera tendu vers Rome, cet objectif fixé par le Christ lui-même. Ce voyage commence par Césarée, résidence du gouverneur romain de Palestine. Paul restera entre les mains des romains jusqu’à la fin des Actes.

Fr. Joseph

AccueilArchives Contact
Site réalisé par Mirage