Famille franciscaine de l'Est Francilien

> Parcours biblique


Frère Joseph ofm

 



Regardons maintenant le discours de Milet (20, 17-38), discours unique en son genre. Il se présente comme un testament pastoral et il est adressé aux responsables de l’église d’Éphèse. Il se développe en plusieurs spirales qui se recoupent à 3 niveaux.


>Le rapport du discours avec la vie de Jésus
(Ac. 20, 17-38)

Un code symbolique joue tout le long et donne à cet adieu de Paul une allure qui rappelle le style du récit évangélique.
D’abord, l’insistance sur la proclamation du Règne. Dans l’évangile de Luc, ce mot revient 39 fois dont 35 relèvent de la proclamation. Dans les Actes, 7 fois : 1, 3 ; 8, 12 ; 14, 22 ; 19,8 ; 20, 25 ; 28, 23.31. La formule du 20, 25 est propre à ce passage. Dans les Actes, les autres passages se rapportent à l’intention d’évoquer la vie de Jésus. Par là, Paul accomplissait « le plan de Dieu » (v.27). Parmi les évangélistes, Luc est le seul à employer cette terminologie (Lc. 7, 30).

Les versets 28-31 rejoignent le discours eschatologique de Luc. Le verset 8 du chapitre 21 de cet évangile invite les disciples à « prendre garde de ne pas se laisser égarer ». Au verset 12 de ce même chapitre, il annonce qu’ils seront mis en prison et plus précisément : « On vous entraînera devant des rois et des gouverneurs à cause de mon nom » (cf. Ac. 21, 13 ; 26, 9). Ce qui leur donnera l’occasion de témoigner (v. 13). Mais ils disposeront d’un langage qu’on ne pourra contrarier ou contredire (v. 15) comme on le verra durant les péripéties du procès de Paul.
Enfin, Jésus termine en appelant à « veiller et prier » (Lc. 21, 34-36). Paul invite, lui aussi, à la veille (Ac. 20,31).

Enfin, peut-on parler d’un contexte liturgique ?

Le verset 32 est une formule très riche qui définit les richesses dont l’Église dispose pour nourrir sa vie : parole de grâce, puissance de bâtir, assurance d’un héritage commun aux ‘sanctifiés’ : tout cela développe les dimensions du baptême et peut-être aussi du partage eucharistique.
Ce texte développe les 2 faces d’une vie chrétienne équilibrée :
La face intérieure ‘du service du Seigneur’ basée sur la vie sacramentelle, et la face externe qui est la proclamation du Royaume.

Fr. Joseph

AccueilArchives Contact
Site réalisé par Mirage