Famille franciscaine de l'Est Francilien

> Vie Franciscaine

 

 

 

 





> Pour vous qui est François aujourd’hui ?

Pour moi, François d’Assise est totalement d’actualité, non seulement parce qu’il aime la nature et  la création (n’est-il pas à juste titre patron des écolos?) et rejoint chacun dans sa quête de contemplation et d’interprétation de la beauté du monde, mais surtout parce que, transcendé par la Parole du Christ, frère aimant et joyeux, attentif à tous, il est miséricordieux envers les plus pauvres, les isolés, les mal aimés.

 Il parle à chaque état de vie. Chaque âge peut y trouver sa source. C’est un homme passionné de l’Amour, un homme libre, libre d’aimer à la manière de l’Evangile, peu enclin au conformisme des bons principes, qui m’entraine au–delà de moi-même, et m’aide à me remettre en question dans mes habitudes de confort trop installé.

Il donne un sens à la réalité que je rencontre au quotidien et m’interpelle sur les possibilités de progrès. Il m’ouvre une espérance dans les situations de désarroi parce qu’il m’apprend à faire toute confiance à l’autre. Il m’aide à interpréter chaque réalité banale avec les yeux de l’amour - quitte à la traduire avec quelque humour (sa joie parfaite!)  Son regard aimant, respectueux envers l’autre, le frère, est toujours en recherche d’un meilleur à travers sa différence et le rend capable de convaincre l’autre que « lui aussi, il est aimé de Dieu »(cf. le livre « Sagesse d’un pauvre », d’ Eloi Leclerc).Il me fait réaliser qu’épouser, partager la condition des petits, de ceux qui sont « à la marge », me permet de découvrir bien  des richesses insoupçonnées à travers un geste, un regard, une parole fraternelle, un bout de chemin partagé. Je crois que François d’Assise intègre vraiment dans sa vie cette parole de l’apôtre Paul : « Ma grâce te suffit, car ma puissance se déploie dans la faiblesse » (2 Co1 2,9)

Plus j’avance en âge, plus j’apprécie cette fréquentation de malades et personnes âgées : elle m’apprend que la fragilité n’est pas choisie mais peut être l’occasion d’échanges profonds dans le partage fraternel, les silences et la prière, loin de toute puissance etqu’ainsi nous pouvons avancer ensemble « en eau profonde » et naître chaque jour à une vraie joie franciscaine.

François d’Assise m’entraine, à sa suite, à rendre grâce joyeusement et à louer le Seigneur pour tant de bienfaits à découvrir au-delà des apparences, dans les plus petites grâces de ma journée ! Il vit « l’aujourd’hui de Dieu » dans une foi vivante et toujours dans la nouveauté possible des commencements. Surtout en ce début d’année, avec lui, j’aime dire «frères, commençons !..».

Brigitte, Fraternité Franciscaine séculière.

AccueilArchives Contact
Site réalisé par Mirage